Mise au point

Publié le par Nicolas Bolze

Mise au point

Depuis le lancement de cette campagne, le Conseil Municipal sortant et moi-même faisons l'objet de critiques peu constructives puisqu'elles ne visent qu'à dénigrer l'action que j'ai menée avec mon équipe depuis six ans. Un véritable Nicolas Bolze "bashing".

J'ai pu lire que s'il existe trois listes pour ces élections, c'est parce que les Voulxois ne sont pas satisfaits du travail effectué par le conseil municipal durant ce dernier mandat.

J'ai une toute autre version justifiant l'apparition des deux listes opposées. Regardons de plus près qui mène ces deux listes. D'une part, Monsieur Boissières, notre directeur d'école primaire, manifestement toujours pas remis de sa défaite en 2008 et d'autre par, Monsieur Beltzer, ex-premier adjoint, démissionnaire pour un motif annoncé assez surprenant : un désaccord sur le montant d'une taxe... Qui pourrait croire qu'un premier adjoint puisse démissionner pour un tel motif ?

Bref, un candidat tête de liste, amer et frustré de ne pas avoir eu la reconnaissance qu'il devait certainement mériter en 2008 et un autre qui a dû démissionner du conseil Municipal pour un motif certainement moins glorieux qu'un simple désaccord sur une taxe.

Je crois plus à un sentiment de frustration et un esprit revanchard de la part de ces deux têtes de listes. Des motifs en grande partie bien loin de la simple volonté de réveiller Voulx ou d'y vivre mieux. Je crois en effet que si leurs équipes respectives sont effectivement prêtes à se mettre au service de Voulx et de ses habitants, les deux initiateurs eux, n'ont pas agi uniquement par simple envie de servir l’intérêt collectif.

Comprenez bien que je doive sortir de ma réserve, étant sans cesse attaqué sans motif réellement objectif, d'autant que manifestement, chacun de ces deux candidats sont, l'un ignorant des compétences, responsabilités ou des contraintes budgétaires de la commune en sein de l'intercommunalité. et l'autre responsable, en tant que 1er adjoint jusqu'en octobre 2012, de l'action municipale pour l'avoir gérée à mes cotés durant plus de 4 ans.

M. Thierry Boissières méconnait clairement les actions menées ou en cours, pourtant annoncées dans le bulletin local et le site Internet de Voulx depuis six ans. Il parle de dématérialisation, d'animation, de culture accessible à tous, de circulation et de transport à la demande, de développement économique... Il oublie simplement de dire qu'il ne maîtriserait pas la moitié de ces décisions puisqu'elles sont du ressors de la communauté de communes et qu'une bonne partie de ses belles annonces n'ont pas attendu son soudain grand intérêt des services à la population pour être initiées par la commune ou la C.C.B.G. Il doit aussi ignorer les contraintes budgétaires et administratives, lorsqu'il nous annonce tout ce que lui, va faire pour Voulx. Simplement irréaliste.

Nous souhaitons tous améliorer le cadre, les conditions de vie ou la sécurité à Voulx. Nous souhaitons tous des commerces, des transports et du développement économique. Je rappelle juste que tout ne peut pas être réalisé en claquant des doigts. D'une part parce qu'aujourd'hui, tout ne dépend plus du maire et d'autre part, parce qu'il faut du temps et des fonds pour concevoir et réaliser des projets, qu'il s'agisse de services ou de structures publiques.

A moins d'augmenter de manière importante la part locale des impots, je ne vois pas comment M. Boissières compte arriver à ses fins. Nous avons réussi à mettre en place de nouveaux services, à restaurer des routes, mettre aux normes certains bâtiments, construire un espace multisports et même rénover la cour, le préau de l'école primaire et sécuriser le parking des écoles où notre candidat directeur travaille, déplomber une partie du réseau d'eau potable et poursuivre l'assainissement collectif. Tout cela sans augmenter la part locale des impôts. Il semble oublier un peu rapidement tous ces investissements pour le mieux vivre à Voulx.

Concernant M. Beltzer, j'aimerais lui répondre que s'il a démissionné pour les raisons qu'il invoque, il ne saurait tenir la place de maire. Si un simple désaccord le fait démissionner de son poste d'adjoint, il manque manifestement de volonté et de pugnacité. Qu'en serait-il s'il devait diriger la commune ?!!! Il a d'autre part été partie prenante dans les choix et investissements de la commune pendant quatre ans, alors s'il trouve que le bilan est mauvais, il en est aussi responsable. Pour ma part, je suis fier du travail effectué par les élus et les services communaux durant le mandat.

Cette petite mise au point me paraissait nécessaire au vu de toutes ces attaques et dénigrements infondés, et même si je ne veux pas entrer dans la polémique, je me devais de répondre et de préciser certaines motivations de mes deux concurrents.

Si vous souhaitez mieux apprécier les qualités du travail effectué par les élus pendant six ans, visitez cette page et comparez les résultats de Voulx avec les Communes de la C.C.B.G. Tout n'est pas aussi mauvais que ce que l'on veut vous faire croire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :